Comment faire un Cunnilingus ? Conseils de Femmes pour bien le réussir

cunnilingus

Comment faire un bon cunnilingus ?

Le cunnilingus est considéré comme un acte sexuel pour certains, comme un simple préliminaire pour d’autres. Pour bien faire un cunnilingus, il est important de suivre quelques règles ! Tout sur les Femmes vous explique comment faire un bon cunnilingus et comment faire grimper une femme aux rideaux grâce au pouvoir de la langue ! Article déconseillé au – de 18 ans

Astuces pour bien préparer un cunnilingus

Avez-vous envie de faire un cunnilingus à votre copine ou est-ce simplement pour lui faire plaisir ? Si vous n’en ressentez pas vraiment l’envie, peut-être que votre dulcinée a un peu le « foin qui dépasse de la charrette » et que cette allure peu sexy ne vous donne pas vraiment envie d’aller y mettre le nez (et encore moins la langue) ! Vous n’avez pas compris l’expression ? En gros, si votre copine n’est pas bien épilée ou rasée, il est probable que cela vous dégoûte un peu. Avant de lui faire un cunnilingus, essayez donc de lui proposer subtilement de s’épiler ou de défricher un peu sa « zone d’érotisme ». Un joli pubis « ticket de métro » tout propre est bien plus appétissant que la forêt vierge et les animaux qui vont avec ! On s’égare un peu mais il est très important (pour vous comme pour elle), que vous vous sentiez tous les deux à l’aise pendant le cunnilingus : vous devrez prendre du plaisir en la léchant tandis qu’elle devra réussir à se laisser aller sans complexes pour atteindre l’orgasme.

De votre côté, vous allez peut-être devoir revoir un peu votre look. La barbe est à la mode, OK, mais la barbichette, ça pique la foufounette ! Imaginez un instant qu’on vous gratte le gland (en pleine érection) avec le revers d’une éponge, ça vous plairait ? Rasez-vous, ça repoussera vite !

Enfin, brossez-vous les dents avant d’engager votre partie de plaisir. Si vous lui proposez de faire l’amour alors que vous avez mauvaise haleine, elle dira sans doute oui par amour mais n’aura pas l’esprit tranquille lorsque vous lui titillerez le clitoris avec votre langue.

Exciter une fille avant de descendre vers son sexe

Bien que le cunnilingus puisse être considéré comme un préliminaire, il n’est toutefois pas conseillé de viser directement le sexe de votre copine sans vous occuper du reste. Préoccupez-vous des préliminaires comme si vous aviez prévu de la pénétrer. Embrassez-la, faites-lui ce qu’elle aime (puisque ça dépend des filles, de leur humeur et du contexte) puis descendez vers son sexe. Vous pourrez vérifier son état d’excitation en glissant délicatement votre majeur dans sa vulve. Si les lèvres sont gonflées et humides, cela signifiera qu’elle sera prête à vous accueillir et surtout à prendre un maximum de plaisir.


Si votre partenaire aime que vous lui caressiez les seins, allez-y, cela ne pourra que vous aider pour plus tard. Le cunnilingus peut être fatiguant pour plusieurs raisons : vous aurez certainement une position inconfortable et vous aurez peut-être des débuts de crampes à la langue. Plus votre copine sera excitée avant de commencer, moins le cunnilingus durera longtemps (puisqu’elle jouira rapidement).

Le cunnilingus : mode d’emploi

Passons enfin aux choses sérieuses (je suis persuadée que beaucoup d’entre vous n’ont même pas lu les deux premiers titres et sont venus ici directement !).

La position la plus classique pour un cunnilingus est la suivante :

La fille est allongée sur le dos et écarte les jambes. Si elle choisit cette position et qu’elle tend les jambes, n’hésitez pas à plier doucement ses genoux pour qu’elle adopte une position plus confortable (surtout pour son dos). Vous pouvez aussi l’inviter à mettre un ou deux oreillers derrière elle pour qu’elle puisse vous regarder tout en profitant d’une position très confortable.

Vous pourrez varier les positions en fonction de votre forme et des envies de chacun. Le cunnilingus peut se pratiquer quand la fille est debout (mais cette position l’empêche souvent de lâcher prise et donc d’avoir un orgasme), ou lorsque la fille est au-dessus de vous. Un genou à côté de chaque oreille, elle vous offre directement son sexe tandis que vous êtes allongé sur le dos ou appuyé sur un oreiller. Cette méthode est très intéressante pour les deux partenaires : la fille peut facilement toucher votre tête, la guider, caresser vos cheveux tandis que vous ne vous fatiguez pas du tout (pas besoin de vous cambrer) et vous pouvez caresser ses fesses, son dos et même ses seins (en tendant les bras) très facilement.

Techniquement, vous allez commencer par caresser son sexe avec vos doigts (propres, ongles bien coupés) puis écarter doucement ses grosses lèvres. S’il y a assez de lumière dans la pièce, vous découvrirez alors ses petites lèvres et son clitoris qui devraient être bien gonflés et humides (si vous avez bien fait votre job jusque-là !) – il se peut aussi que votre partenaire ait des problèmes de sècheresse vaginale, si c’est le cas, vous pourrez l’aider avec un peu de salive ou du lubrifiant comestible-.

Vous avez en face de vous une machine à plaisir, il ne vous reste plus qu’à jouer avec. Jouez avec son clitoris comme s’il était sa langue et que vous l’embrassiez de manière sensuelle. Léchez-le, dessinez un « 8 » renversé (comme le signe « infini ») avec votre langue et voyez si ça lui plaît. Si elle vous tire un peu les cheveux, ou qu’elle a de petits sursauts, il y a de grandes chances que cela lui plaise. Si elle est expressive, vous entendrez alors quelques gémissements de plaisir. Surtout, ne léchez pas son sexe comme vous lécheriez une glace à l’italienne ! Les mouvements de tête qui rappellent le chien ou le chat qui lapent ne sont franchement pas sexy. Ne bougez pas trop la tête et occupez-vous de son clitoris.

Appuyer sur le point G pour plus de plaisir

Si vous voulez envoyer votre partenaire au septième ciel, vous pourrez facilement le faire, à condition de bien connaître son corps et son point G. Pour commencer, glissez le majeur de votre main la plus à l’aise (la droite si vous êtes droitier par exemple) dans son sexe, la pulpe du majeur côté ventre, vers vous. Cherchez doucement ce qui pourrait ressembler à une boule un peu striée. Une fois le point G détecté, appuyez dessus doucement tout en continuant à lécher et sucer le clitoris de votre compagne et en vous aidant de votre pouce pour multiplier les sensations. Là, si vous vous y prenez bien, il y a de fortes chances que votre copine commence à se cambrer et à gémir un peu plus frénétiquement. Pour qu’elle atteigne l’orgasme, ne changez pas de rythme. Continuez à faire ce que vous avez commencé et soyez patient, l’orgasme n’est pas loin ! Si votre copine vous dit qu’elle préfère passer à la pénétration pour finir ce « préliminaire » avec vous, n’hésitez pas une seconde et pénétrez-la le plus rapidement possible pour que l’excitation n’ait pas le temps de retomber et que les régions gorgées de sang et prêtent à exploser de plaisir avec l’orgasme de se relâchent pas. Si vous utilisez des préservatifs, veillez à avoir une capote prête à l’emploi juste à côté de vous pour ne pas rater ce moment clé !

Vous adorerez certainement notre article sur les positions sexuelles qui stimulent le point G !

Reconnaître l’orgasme chez une femme

Certains hommes ont du mal à reconnaître l’orgasme, connaître les femmes et leurs réactions n’est pas toujours évident. Lorsqu’il y a pénétration, l’orgasme féminin est assez facile à déceler puisque les contractions du périnée se font autour de la verge. Pendant le cunnilingus, il n’y a en principe pas de pénétration ; pour savoir si la fille avec laquelle vous faites l’amour a un orgasme, vous pourrez observer ses réactions. Si elle ne veut plus que vous la touchiez pendant quelques secondes après avoir gémi un peu plus fort, alors, il est fort probable qu’elle ait eu un orgasme. Généralement, la fille arrête tout pendant quelques secondes, parfois quelques minutes. Sa peau devient très sensible, son ventre et ses fesses (en réalité son périnée) se contractent indépendamment de sa volonté, elle semble prise de légers spasmes. Le bonheur, le bien-être et l’apaisement doivent aussi se lire sur son visage (sauf si elle a trompé son mec ! Hum…).

Le cunnilingus chez les lesbiennes

Mesdames, Mesdemoiselles, si vous aimez les femmes, cet article vous est également adressé ! En tant que receveuses, vous devriez tout de même en connaître un rayon sur le cunnilingus !? Non !? N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, à donner de nouvelles idées, etc. Si nous nous adressons en priorité aux hommes, c’est parce-que nous estimons qu’ils ne savent pas vraiment ce que nous ressentons, nous, les femmes, et qu’ils ont besoin d’être guidés (surtout s’ils communiquent peu avec leur compagne ou conquêtes amoureuses !). En ce qui concerne la séduction entre femmes ou la drague entre lesbiennes, vous pouvez consulter nos articles sur le sujet et/ou nous envoyer vos témoignages. Et n’oubliez pas que nous avons posté quelques idées du kamasutra lesbien !

Faire le bilan pour s’améliorer

L’idéal pour s’améliorer est bien sûr de discuter avec sa partenaire. Si cela ne la gêne pas, posez-lui des questions sur votre prestation ou plutôt, sur ce qu’elle aimerait que vous lui fassiez. Ne lui demandez pas de but en blanc si « c’était bien », si c’était nul, elle ne vous le dira certainement pas et si c’était bien, elle se contentera d’un « oui » et vous ne saurez rien de plus. Posez des questions ouvertes et simples, des questions très peu précises. « Tu as préféré quelles positions ? », « quel moment as-tu le plus aimé ? », etc.

Si vous n’êtes pas le roi du cunni à la fin de cet article, rassurez-vous, vous le deviendrez très bientôt, une fois que vous serez passé à la pratique ! Eclatez-vous et surtout, n’oubliez pas de sortir couverts !

Steph Chouette – Tout sur les Femmes

Le coup de cœur de la rédaction

comprendre les femmes nevermind Nevermind est différent des autres livres sur la Séduction car il veut élucider l’intrigue de l’esprit féminin dans son ensemble, en rassemblant toutes les connaissances existantes au monde sur ce sujet.
Découvrez pour la première fois les connaissances de psychologues, de biologistes, d’experts en relations amoureuses et en dynamiques sociales… et celles des plus grands experts en séduction du monde !

N'hésitez plus : vous êtes satisfait ou remboursé !




Pour devenir un AS au lit

meilleur coup de sa vie Si la couverture de cet ouvrage n'est franchement pas attrayante (hum...), rassurez-vous, le contenu vaut le coup d’œil ! Les conseils que vous y trouverez sont prodigués par un homme et compléteront facilement ceux que nous proposons sur le site. Grâce à Tout sur les Femmes et 267 conseils pour être le meilleur coup de sa vie, vous devriez être en mesure de satisfaire toutes les femmes que vous rencontrerez (héhé) !
  • 25 % des femmes n’atteignent jamais l’orgasme avec leur partenaire
  • 57% n’atteignent pas l’orgasme avec un nouveau partenaire (comprendre : avec un "coup d’un soir")
  • 30 % des femmes n’ont jamais eu d’orgasme vaginal
  • 52% des femmes simulent régulièrement
« Un coach en sexualité vous révèle comment rendre les femmes accro au sexe en suivant des instructions très simples »

Suivez Julie Kagou !

On partage ?

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Faire l'amour est bon pour la santé
  2. 10 préliminaires pour rendre une femme folle de désir

Laisser un commentaire