Nul au lit ? 7 Conseils de Femmes pour devenir un Dieu du Sexe

Vous avez connu plusieurs mauvaises expériences et vous êtes convaincu d’être nul au lit ? Vous ne comptez plus les fois où les filles sont parties sans se retourner à la suite de votre première et dernière nuit ? … Vous connaissez parfaitement ce petit moment gênant qui suit toujours votre question « on s’appelle ? » ?

Pas de panique ! Tout d’abord, rappelez-vous qu’il n’y a personne qui soit réellement nul au lit ou qui soit un dieu du sexe omnipotent. Il n’y a souvent que des mauvaises combinaisons entre des individus qui font ce qu’ils peuvent !

Maintenant que c’est dit, on comprendra que vous vouliez quand même creuser la question 🙂 Voici donc 7 conseils de femmes qui s’y connaissent (j’ai même interrogé mes copines) pour devenir le bon coup dont elles rêvent toutes.

Les bases pour ne plus être nul au lit

Pour ne plus être nul au lit, si vous le voulez bien, on va commencer par revoir les bases. Avant de courir le marathon, il faut apprendre à marcher. Documentez-vous sur le territoire que vous souhaitez conquérir ! Le corps des femmes est comme le vôtre : il y a des endroits où ça marche toujours et d’autres où ça ne marche jamais.

Clitoris : sachez où il se trouve. Point G : sachez comment l’atteindre. Mais ce n’est pas tout ! Vous resterez indéfiniment nul au lit si vous vous concentrez exclusivement sur ce qu’il se passe dans la culotte et que vous ignorez le principe des zones érogènes. Les zones érogènes sont des parties du corps où il fait bon être caressé. La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont quasiment les mêmes chez les hommes et chez les femmes ! Gorge, bas du dos, fesses, cou, poitrine… Les femmes y sont souvent très sensibles, alors n’hésitez pas à vous y attarder.

La maîtrise de soi pour ne plus être un mauvais coup

Le deuxième point réclamera peut-être un peu de temps et d’expérience. Souvent, le principal problème d’un mauvais coup, c’est l’impatience et la fébrilité. Cela va de pair avec la recherche de la performance : vouloir à tout prix éviter d’être nul au lit risque inévitablement de vous conduire à… être nul au lit ! Il faut accepter d’être faillible, de ne pas tout savoir et de ne pas tout gérer. 

Respirez. Prenez le temps. Déjà, parce que cela vous rendra plus endurant. Les préliminaires, vous le savez, c’est important. N’essayez pas non plus de tout contrôler : laissez-la aussi s’exprimer. Si elle souhaite prendre le dessus, tant mieux ! Pensez aussi à vous, vous n’avez pas à vous charger de tout. Faire l’amour, ça se faire à deux (ou plus, mais là n’est pas la question). N’hésitez pas à vous rendre sur www.onlineseduction.fr pour découvrir de nouvelles idées autour de la séduction, la confiance en soi et le sexe !

Le rythme d’un dieu du sexe

Et cela nous amène à la question du rythme. Il faut trouver le bon équilibre entre la folle frénésie et l’inertie plan-plan. Ne pas être nul au lit, c’est déjà comprendre qu’on ne passe ni 30 secondes ni 30 minutes à faire un cunnilingus… À moins bien sûr qu’elle en redemande et que cela vous plaise !

Les changements de position au bon moment, les ruptures de rythme pendant la pénétration… Tout cela est souvent bienvenu. Prenez le temps d’appuyer un regard, de ne rien faire d’autre qu’une lente caresse. Comme en musique, il faut trouver tempo qui corresponde au texte [sous-titre : il faut trouver le rythme qui corresponde à l’ambiance du moment].

L’imagination du bon amant

Pour changer de rythme, il va vous falloir un peu d’imagination. Si vous ne faites qu’alterner missionnaire et petite cuillère, ça ne va pas le faire. Mais l’imagination, ce n’est pas seulement connaître le Kama Sutra sur le bout des doigts : nous ne sommes pas non plus dans une performance acrobatique.

Le bon amant sait que l’érotisme peut se nicher partout et à tout instant. Surprenez-la ! Variez les lieux, les moments, essayez plein de choses (pas toutes à la fois, hein ?). Avez-vous par exemple déjà songé à jouer avec un sextoy quelconque ? un glaçon ? des menottes ? Quel serait pour vous le parfait massage érotique ? Que vous inspire votre table basse (est-elle solide ?) ? Cherchez l’inspiration autour de vous : la littérature érotique, par exemple, regorge de bonnes idées. Un bon amant, c’est aussi un amant cultivé !

L’écoute du corps pour s’améliorer au lit

C’est le moment de parler de l’écoute du corps de son partenaire. Car même si vous êtes une encyclopédie de l’érotisme sur pattes, vous resterez à jamais nul au lit si vous ne savez pas être à l’écoute de votre partenaire.

Sachez identifier les signes qui indiquent qu’elle apprécie ou non ce que vous proposez. Gémissements, tensions du corps, respiration qui s’approfondit ou s’accélère, regards langoureux… C’est feu vert. À l’inverse, si les ronronnements cessent, qu’elle se crispe et que ses mains vous repoussent légèrement, il est grand temps de passer à autre chose et d’oublier ce que vous tentiez ! Est-elle plus levrette ou missionnaire ? Cire chaude ou coulis de chocolat ? À vous de le découvrir ! Les recherches s’annoncent passionnantes.

Communication, communication, communication !

On ne le répètera jamais assez et vous n’y couperez pas : Com-mu-ni-ca-tion ! Si les signes du corps de votre partenaire vous sont encore obscurs, demandez-lui, simplement. Il vaut souvent mieux essuyer un petit « non » que de la voir quitter subitement le lit car vous avez dépassé les limites. Si l’on craint d’aborder le sujet du sexe, il y a de fortes chances pour ne jamais décoller de la case « nul au lit ».

Et cela vaut aussi pour vous : si vous souhaitez essayer quelque chose qui vous ferait plaisir, peut-être pourriez-vous le lui laisser entendre au moment propice. Pourquoi pas au cours d’une discussion un brin coquine ? Dites juste que vous rêveriez d’essayer [insérer ici le fantasme de votre choix], et voyez sa réaction. Un sourire en coin accompagné d’un hochement de tête peut vouloir dire oui : à vous de lui demander confirmation. À l’inverse, les yeux qui s’écarquillent avec un petit rire gêné signifie sans doute une réponse négative.

L’ouverture d’esprit du bon coup

Mais ne vous leurrez pas : les femmes aussi peuvent communiquer. Si elle vous exprime l’un de ses fantasmes auxquels vous n’aviez jamais songé, prenez le temps d’y réfléchir. Informez-vous sur la question sans vous en tenir à des a priori négatifs et surtout, ne rejetez pas l’idée en bloc (bien sûr, cela vaut aussi pour les filles qui refuseraient une proposition sans prendre le temps d’y penser !). L’ouverture d’esprit est un point essentiel pour mettre une personne en confiance : elle se sentira acceptée, comprise. Et même si, au final, ce qu’elle vous propose ne vous tente pas – car vous avez aussi le droit de dire non –, elle n’hésitera pas à vous demander autre chose la prochaine fois.

Si vous prenez le temps de bien intégrer ces quelques conseils, vous pouvez être absolument certain que vous ne serez jamais nul au lit. Après, il n’y a pas de magie : avec l’expérience vient l’assurance. Et n’oubliez pas de vous faire plaisir ! Concentrez vous seulement sur le moment, vivez à fond la fusion avec votre partenaire, le sexe reste une des plus belles choses du monde 😉

On partage ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire