Comprendre la Psychologie Féminine : 7 Points Essentiels

Comment comprendre les femmes ?

Nous voilà face à une énigme, qui de tout temps a intrigué beaucoup d’hommes. Quel homme ne nourrit pas l’envie secrète de percer les mystères de la gent féminine afin de mieux la comprendre ? Les hommes et les femmes sont tellement dissemblables, que le psychothérapeute John Gray a consacré une étude entière sur cette problématique, dans un ouvrage devenu best-seller mondial dans les années 90 : «les hommes viennent de Mars et les Femmes de Vénus ». La femme est souvent décrite comme un mélange des genres : tour à tour insaisissable, contradictoire, sensible, subtile, imprévisible, mais quel est le vrai du faux ? Dans cet article, vous allez découvrir grâce à des exemples pratiques, comment l’homme et la femme abordent la vie, les sentiments, les relations.

Une vision masculine aux antipodes du schéma féminin, chacun fonctionnant avec ses propres valeurs et codes.

Embarquement et décryptage immédiat dans 2 univers palpitants :

1 – Les femmes aiment les relations harmonieuses

L’homme a besoin de prouver son existence, ses compétences, son pouvoir, par les actions qu’il mène. Les hommes abordent la vie comme un challenge et éprouvent le besoin de démontrer leur performance, pour se réaliser. Ils veulent être reconnus et se mesurent par leurs actes, l’action est donc leur maître mot et ils ressentent une fierté inouïe dans les résultats qu’ils produisent.

La femme quant à elle, s’épanouit dans une posture très différente, elle construit sa vie sur de l’émotionnel, l’épanouissement, l’altruisme, la créativité. Le focus n’est pas le même, la femme va s’attacher avant tout à obtenir une harmonie dans ses relations, elle trouve une sécurité et un accomplissement dans des échanges de qualité, elle recherche de l’adhésion, du partage, elle privilégie avant tout l’humain.

2 – Les femmes sont émotionnelles

L’homme par définition est rationnel pour ne pas dire pragmatique. Il agit dans sa vie personnelle comme professionnelle, avec méthode et logique. Il aborde la vie avec un raisonnement quasi mathématique, basés sur le bon sens et l’analyse. Il est guidé par la connaissance et le savoir qui lui ont été transmis. Très factuel, il aime dans une conversation : obtenir des faits précis, clairs et concis.

Lorsque qu’une femme raconte un évènement, elle exprime avant tout un ressenti. Naturellement plus sensibles, émotives, empathiques, les femmes sont plus à l’écoute et se connectent plus facilement à leur potentiel intuitif que les hommes.

3 – Les femmes sont multitâches

Sans rentrer dans les clichés ou généraliser, force est de constater qu’assez souvent, l’homme se concentre uniquement sur l’action qu’il doit réaliser. Inutile de laisser judicieusement des indices sur son passage pour qu’il optimise son déplacement.

La femme est polyvalente, elle a cette faculté de pouvoir gérer et penser à plusieurs choses en même temps. Cuisiner, lancer la lessive et surveiller les devoirs des enfants, n’est pas une prouesse mais une aptitude innée.

Il semblerait que ces caractéristiques soient enracinées dans nos patrimoines génétiques et selon de récentes études scientifiques, cette capacité serait le résultat de différences hormonales avec les hommes.

4 – Les femmes sont bavardes

Voilà une autre situation dans laquelle, les différences refont surface : la gestion d’une contrariété.

L’homme a tendance à taire ses problèmes, exposer un obstacle est synonyme d’incapacité. Il veut avant tout montrer qu’il est apte à solutionner les problèmes. Montrer l’image de l’homme fort, pas question de demander de l’aide ou alors en ultime recours.

La femme n’hésite pas à solliciter de l’aide, de l’écoute et à demander conseils. Ce n’est pas faire aveu de faiblesse, au contraire elle s’enrichit dans le partage d’opinions.

Un exemple : il vous est sans doute déjà arrivé de perdre votre chemin. Pour l’homme pas question d’interpeller un passant, on fait confiance au GPS, même si on n’a plus de réseau !

5 – Les femmes sont altruistes

La femme a une tendance naturelle à l’altruisme, l’empathie, la bienveillance. Elle se complaît et se réalise dans l’entraide. Aider et s’occuper de son prochain est souvent son crédo.

Inversement, l’homme préfère se prendre en charge, s’assumer et agir par lui-même et pour lui-même. Nous en revenons toujours à l’idée d’exemplarité, je m’assume donc je suis responsable et je prouve une fois de plus mes compétences.

6 – Les femmes aiment l’innovation

Cette tendance se retrouve plus dans des aspects de la vie quotidienne. La peur du changement est une notion assez particulière pour l’homme. Pourquoi changer des habitudes qui fonctionnent très bien ? Pour lui, tester de nouvelles expériences, comme tester un nouveau restaurant, changer son look, c’est risquer de se tromper. Pour être rassuré, l’homme veut maîtriser la situation, il fuit donc l’inconnu et aime bien la routine.

Quant à la femme, elle aime généralement se réinventer. Un besoin presque viscéral de se confronter à la nouveauté, de découvrir, d’expérimenter. On renouvelle sa garde robe, on teste de nouvelles tendances culinaires, les dernières techniques de bien-être.

7 – Les fantasmes féminins : entre soumission et rébellion

S’il y a un autre domaine où les approches divergent tout en étant complémentaires, c’est bien celui de la sexualité. Petit voyage au cœur du jardin d’Eden…

Dans une continuité logique, l’homme aborde l’acte sexuel, comme une performance physique, en maître de la situation, il joue le rôle de l’homme dominant.

A contrario, la femme fantasme sur un rapport sexuel avec un inconnu, empreint de soumission, au milieu d’un décor conforme à son imaginaire.

Avec le temps, les différences en matière de fantasmes érotiques entre hommes et femmes tendent à s’estomper. La série à succès Sex and The City ou le film 50 nuances de Grey, ont sûrement contribué à leur manière, à libérer la parole des femmes sur la sexualité et le plaisir au féminin. Qui ne se rappelle pas de Samantha Jones ? Une femme plus qu’assumée, dominatrice, séductrice, qui mène les hommes à la baguette, avec un sens de la réparti hors du commun.

Ce qu’il faut retenir

La morale c’est qu’il est important de savoir jouer de ces différences et en faire une source d’enrichissement mutuel, chemin indispensable pour communiquer et vivre en harmonie avec l’autre sexe.

On partage ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire