On a tous déjà imaginé au moins une fois faire l’amour attaché ! Disposer de son partenaire à son gré ou lui être totalement soumis, voilà qui enflamme de nombreuses imaginations… Mais pas toujours évident d’aborder le sujet du sexe attaché ! Même s’il se démocratise de plus en plus, le bondage reste un sujet pour le moins sulfureux. Avec cet article, on vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir pour s’attacher au lit, et on vous donne des astuces pour n’être jamais à court de matériel ni d’imagination !

Attacher ou être attaché : un fantasme populaire

Faire l’amour attaché compte parmi les fantasmes les plus répandus des Françaises et des Français… Et on comprend pourquoi !

Le fantasme de s’attacher pour faire l’amour

Le sexe attaché est entouré d’un puissant imaginaire érotique issu du registre BDSM. Depuis le succès mondial de Cinquante Nuances de Grey et ses fameuses scènes de bondage torrides, les femmes seraient 30 à 60 % à fantasmer sur les actes de soumission.

Attacher son partenaire au lit

Il s’agit pour la personne attachée de se laisser aller à un lâcher-prise total, de se soumettre entièrement à la volonté de son partenaire tout en se concentrant sur ses sensations.

Le dominant, quant à lui, appréciera de disposer de son partenaire à sa guise pour se laisser aller à son imagination sensuelle. L’observer prendre du plaisir dans cette situation de vulnérabilité devient d’autant plus excitant !

Aimer être attaché : qu’est-ce que ça signifie ?

Il arrive que certaines personnes n’assument pas complètement leur fantasme de faire l’amour attaché, et plus généralement leurs fantasmes de soumission.

On se dit par exemple que, en tant que féministe, ce n’est quand même pas très normal d’avoir de telles envies de se soumettre à un homme !

Mais rassurez-vous : nos fantasmes n’ont rien à voir avec nos valeurs profondes. Ce sont deux cercles d’influence totalement différents dans notre cerveau.

Or, souhaiter se faire attacher au lit est assez lié avec l’envie de se sentir vulnérable face à son partenaire, se sentir fortement désiré par lui, jusqu’à ce qu’il souhaite nous posséder entièrement. En somme : se sentir fondre dans le désir de l’autre 😉

Comment attacher mon partenaire au lit ?

Mais ne perdons pas plus de temps en théorie et passons à la pratique ! Quelles sont concrètement les manières d’attacher son partenaire au lit ?

Matériel pour débuter le sexe attaché

Lorsque l’on a aucun matériel de bondage chez soi… Eh bien sachez qu’on peut tout de même se lancer avec plein de choses différentes !

Le seul impératif est d’éviter les liens trop fins, type ficelle ou cordelettes, car ils coupent la circulation sanguine, sont plutôt désagréables au contact et proprement impossibles à défaire sans les couper.

Sinon, vous avez l’embarras du choix !

  • Ceinture de peignoir
  • Foulard
  • Cravate (on vous voit les fans de Fifty Shades !)
  • Echarpe
  • Ceinture de judo
  • Film étirable (assez exotique, mais très efficace !)
  • Etc.

L’idée est de trouver quelque chose d’assez long, d’épais, souple et doux. Ces étoffes sont de surcroît très faciles à manier, à nouer et à dénouer, tout en restant très efficaces pour contraindre et peu douloureuses.

Matériel pour s'attacher au lit qu'on a déjà chez soi

Pas de besoin de se lancer dans des attaches complexes, un simple double nœud autour d’un poignet suffira largement.

Fixer les liens pour s’attacher au lit

Plutôt facile d’attacher les mains de son partenaire dans son dos avec un foulard… Mais comment faire exactement pour l’attacher au lit ?

Évidemment, si vous avez une tête de lit pourvue de barreaux, la solution est toute trouvée. Mais c’est tout à fait possible aussi sans tête de lit !

On vous propose deux solutions :

Vous avez la possibilité de passer les liens sous le matelas au niveau du haut du lit pour les attacher aux lattes du sommier.

Si les lattes ne sont pas accessibles, vous pouvez tout simplement attacher les liens aux pieds du lit !

Ces solutions ont l’avantage de pouvoir se camoufler facilement sous le matelas dans l’attente de votre prochaine session de jeu 😉

En revanche, vous prendrez soin d’éviter de nouer les liens à des choses trop légères ou trop fragiles comme les appliques au mur ou une table de chevet… Cela peut vite mener à la catastrophe !

Quelles positions pour faire l’amour attaché ?

Maintenant que vous avez le matériel de base et les points d’accroche pour le fixer, voici un petit tour d’horizon des positions pour faire l’amour attaché.

Seulement les mains liées

Classique qui fonctionnera toujours : Vous pouvez simplement attacher les poignets de votre partenaire au-dessus de sa tête, ou les bras en croix aux montants du lit.

Cette position parfaitement mixte convient aussi bien aux femmes, auxquelles elle laisse le bassin mobile, qu’aux hommes.

Pieds et poings liés

En plus des bras, il est également possible d’attacher les chevilles au bas du lit, jambes écartées ou non.

On peut tout aussi bien attacher ainsi un homme qu’une femme, mais cette position sera particulièrement indiquée pour chevaucher monsieur !

La cuillère attachée

La femme prise en cuillère aura les mains attachées au-dessus de la tête au montant ou aux lattes du lit, et les jambes éventuellement ficelées l’une à l’autre au niveau des tibias.

Qui a dit que faire l’amour attaché ne pouvait pas être doux et romantique ?

Les mains nouées dans le dos

Très simplement, vous pouvez aussi envisager d’attacher les mains de la femme dans le dos, mains sur les coudes, ou poignet contre poignet.

Couchée sur le ventre, elle pourra relever le bassin en prenant appui sur son buste. Ou même aller jusqu’à la levrette si son partenaire la tient suffisamment pour éviter qu’elle ne bascule vers l’avant !

La chaise

Vous voulez quitter les sentiers battus ? Pensez à la chaise !

Attaché les mains dans le dos et les chevilles aux pieds de la chaise, monsieur pourra se faire chevaucher au gré de madame. La pénétration sera plus compliquée si vous attachez ainsi une femme, mais après tout, le sexe ne se résume pas à cela !

Quel matériel de bondage acheter ?

Faire l’amour attaché est devenu votre nouveau hobby et vous souhaitez élargir votre collection coquine ? Le matériel de bondage est très varié et saura satisfaire les goûts de chacun !

Les menottes métal

Un grand classique que l’on a tous en tête : les menottes imitant celles de la police, soit deux cercles de métal reliés par une chainette. La fameuse moumoute rose est en option !

Matériel de bondage : Menottes de métal

Les menottes en métal permettent par exemple d’intégrer la clé à vos jeux amoureux… En cas de perte, ne paniquez pas : de nombreuses menottes érotiques sont dotées d’un système d’ouverture sans clé.

Les menottes cuir

Dans un imaginaire encore plus kinky, pensez aux menottes en cuir ou imitation cuir, avec ou sans rembourrage à l’intérieur. Elles existent pour attacher les poignets, ou légèrement plus grandes pour attacher les chevilles.

Matériel de bondage : Menottes de cuir

Leur qualité varie énormément, et ne vous étonnez pas de les casser si vous les avez achetées très peu cher. Les fétichistes du sexe attaché pourront opter pour du vrai cuir, à la fois sexy et très résistant !

Les cordes

Les cordes de bondage existent sous de très nombreuses formes, en coton, en jute, en chanvre, en fibre synthétique, etc. Faites votre choix en fonction de vos goûts, de votre budget et des usages que vous comptez en faire !

Matériel de bondage : Les cordes

Sachez seulement qu’il est difficile d’attacher un poignet ou une cheville sans couper la circulation sanguine si l’on n’a pas un minimum de connaissances des nœuds…

Il est donc conseillé de marier les cordes avec des menottes cuir et des mousquetons : Les cordes sont fixées au lit ou ailleurs, et les menottes s’y accrochent avec le mousqueton. Cette association permet des installations très créatives 😉

Si vous êtes attiré par le shibari (art du bondage japonais, où l’on utilise traditionnellement de belles cordes en chanvre), il existe de nombreuses associations en France pour apprendre à le pratiquer, notamment dans les grandes villes.

Chaînes

Pour faire l’amour attaché dans un imaginaire encore plus kinky, vous pouvez remplacer les cordes par des chaînes plus ou moins épaisses. Les mousquetons sont alors indispensables pour remplacer les nœuds, et vous aurez surement besoin de menottes cuir.

Matériel de bondage : Les chaînes

La froideur du métal sur la peau peut d’ailleurs donner des idées intéressantes !

Bondage tape

Le bondage tape ressemble à un rouleau de gros scotch épais et coloré, la plupart du temps rouge, noir ou rose. Mais il ne comporte pas de colle : il s’agit d’une simple bande plastique pouvant se fixer par tension sur la peau, comme du film étirable.

Matériel de bondage : Le bondage tape

Il permet beaucoup de créativité tout en restant une contrainte peu oppressante. On peut par exemple s’en servir pour imaginer des habits de plastique futuristes et sexy à même la peau… Vous vous souvenez du Cinquième élément ? 😉

être créatif avec du bondage tape

Facile à manier, il donne rapidement de jolis résultats… Comme quoi, on peut faire de l’art sans apprendre le shibari !

Divers autres éléments bondage

Pour nous inciter à faire l’amour attaché, le matériel kinky ne manque pas ! Les sexshops vous inviteront à expérimenter de nombreuses solutions :

  • Rubans de satin : Chic et voluptueux, pour les amoureux de douceur et de beaux objets.
  • Barre d’écartement : Accompagnées de menottes cuir et de mousquetons, elle maintiendra écartés bras ou jambes. Réglables en largeur.
  • Harnais bondage : Harnais en en cuir sur lequel on peut directement fixer les poignets ou les bras pour restreindre les mouvements.

Quoi faire une fois son partenaire attaché ?

Vous rêvez de faire l’amour attaché mais vous craignez de ne plus savoir quoi faire une fois votre partenaire sous votre contrôle ?

Commencez par faire confiance à votre imagination : Une fois sur place, vous verrez que les idées vous viendront naturellement… Sinon, vous pouvez trouver des idées ici 😉

Faire l’amour attaché les yeux bandés

Faire l’amour attaché et les yeux bandés : Un grand classique pour enflammer vos nuits !

La privation de la vue ajoutée à la privation de mouvements ajoute au sentiment de vulnérabilité : On ne peut plus du tout anticiper les actions de son partenaire. On doit simplement s’en remettre à ses sensations corporelles et tactiles.

Sans compter que, sans le support visuel, l’imaginaire s’emballe : On imagine plein de choses, on anticipe sans savoir quand les choses vont nous arriver… Ce qui ne fait qu’accroître le plaisir !

Jeux de sensation

Le bondage se marie particulièrement bien avec les jeux de sensation, surtout si vous avez bandé les yeux de votre partenaire attaché. Ils se pratiquent avec un peu de matériel, mais de simples caresses, griffures ou effleurements sont déjà un bon début !

  • Plumes et petits plumeaux
  • Caresses avec des glaçons
  • Cire de bougie basse température
  • Huile de massage
  • Nourriture comme de la chantilly ou de la peinture au chocolat
  • Etc.

Dans cet univers de douceur où les sensations sont démultipliées, pas besoin d’en faire des tonnes : un simple effleurement peu déjà provoquer des frissons !

Faire l'amour attaché les yeux bandés

Jeux d’impact

Vous aimez faire l’amour attaché de manière un peu plus rock n’roll ? Vous pouvez aussi envisager les jeux d’impact !

De simples fessées feront déjà agréablement circuler le sang et il est simple d’en moduler l’intensité.

Commencez par de petits tapotements sensuels pour aller progressivement vers plus de vigueur. Pour qu’elle soit bien faite, la fessée se pratique avec la surface des doigts, en évitant de faire claquer la paume qui la transformerait en coup. Le mouvement est sec et vif, et il produit claquement net.

Si vous souhaitez passer à du matériel plus sérieux, songez au martinet !

Lorsqu’il est pourvu de nombreuses lanières larges et souples, il pourra prodiguer d’agréables caresses qui échaufferont agréablement la peau. En revanche, plus les lanières sont fines, rigides et peu nombreuses, plus la douleur sera au rendez-vous…

Pour aller un peu plus loin, vous pourrez envisager la cravache ou les petits paddle fetish.

Faire l'amour attaché : Les jeux d'impact à pratiquer

Conseils en vrac pour pratiquer le sexe attaché

Pour finir, voici quelques petits conseils variés pour que vos séances de sexe attaché se déroulent dans les meilleures conditions…

Aborder le sujet avec son partenaire

Vous êtes un peu trop gêné pour aborder directement le sujet du bondage avec votre partenaire ? Vous pouvez par exemple lui proposer de regarder un film ou un reportage qui aborde le sujet… Cela permettrait de le sonder en toute discrétion !

Quoi qu’il en soit, une fois le sujet sur la table, prenez le temps d’en parler et de répondre à ses questions, s’il en a.

Trouver un partenaire de jeu

Vous n’êtes pas en couple actuellement et vous aimeriez bien trouver un partenaire de jeu pour réaliser votre fantasme de sexe attaché ?

On vous suggère d’essayer un site de rencontré spécialisé, qui met en lien les personnes en fonction de leurs fantasmes. Sinon, on vous propose également cet article sur nos techniques pour trouver un sexfriend compatible !

Le mot code : Nécessaire ?

Un mot code peut être utilisé pour mettre fin au jeu si l’on ne se sent plus bien. Ou mieux, deux mots code. Par exemple :

« Orange » : On touchera bientôt à mes limites, fais attention. Peut-être vaudrait-il mieux changer ce que tu fais, ou ralentir, mais n’en fait pas plus dans ce sens-là. »

« Rouge » : Stop, ça suffit pour moi, ça ne va plus.

Si les deux partenaires ne se connaissent pas trop ou s’il y a des angoisses d’un côté ou de l’autre, le mot code est très utile pour rassurer tout le monde. Mais il n’est pas absolument obligatoire dans le cas d’un couple qui se connaît bien et saura communiquer en cas de malaise.

Quoiqu’il en soit, si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas et optez pour un mot code !

Inverser les rôles

Le dernier conseil qu’on puisse vous donner est sans doute aussi le plus audacieux… Si jamais vous êtes habitués à jouer toujours les mêmes rôles (par exemple l’homme qui attache et la femme qui se fait attacher), peut-être pourriez-vous en apprendre beaucoup en inversant vos places de temps en temps.

Faire l’amour attaché lorsqu’on est celui qui est immobilisé implique un vrai sentiment de vulnérabilité, qui n’est pas anodin, et qui réclame une grande confiance en son partenaire. En se faisant attacher alors qu’on n’y est pas habitué, cela développera notre sensibilité à ce sujet et on pourra mieux en tenir compte la prochaine fois que l’on reprendra les rênes.

A l’inverse, prendre le pouvoir et attacher son partenaire alors qu’on n’y est pas habitué nous permettra d’élargir notre compréhension de la pratique et notre connexion avec notre moitié… Et on peut aussi en profiter pour lui montrer ce qu’on aimerait qu’il nous fasse 😉

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir pour faire l’amour attaché, en confiance et en sécurité. Si cet article vous a plu et que les pratiques de domination et de soumission vous attirent, on vous invite à lire notre dossier sur le BDSM pour débutant !