Vous êtes-vous déjà dit que vous aimeriez bien connaître une expérience avec une autre femme ? Vous êtes très loin d’être la seule ! Près d’un quart des Françaises a déjà envisagé ou désiré faire l’amour entre femmes. Mais pour beaucoup d’entre elles, cette envie d’une expérience lesbienne restera pour toujours à l’état de fantasme… Alors faut-il oser ? Comment s’y prendre si on est en couple hétéro ? Comment rencontrer puis draguer une autre femme ? Comment savoir si on lui plaît ? Qu’est-ce que l’on ressent lorsque l’on fait du sexe entre femmes ?

Chez Tout pour les Femmes libérées, on a pensé qu’il fallait donner un petit coup pouce à celles qui doutent, à celles qui se questionnent et à celles qui se demandent comment trouver une femme pour une expérience lesbienne. Et il y a vraiment beaucoup à dire !

Envie d’une expérience avec une autre femme : Suis-je lesbienne ?

Avant toute chose, les premières questions que l’on se pose lorsque nous vient l’envie d’une expérience avec une autre femme sont souvent tournées vers nous-mêmes…

La question : Suis-je lesbienne ?

Beaucoup de femmes se sont déjà posé cette question : Il m’arrive de trouver des filles attirantes et de me dire que je coucherais bien avec elles. Suis-je une lesbienne refoulée ?

Il est normal que ce genre de question nous vienne à l’esprit, surtout s’il s’agit des débuts de notre vie sexuelle ou si l’on se sent un peu dans le flou.

Mais rappelons d’abord que la sexualité est une matière mouvante, que rien n’est gravé dans le marbre depuis notre naissance et pour toute notre vie. Nos désirs fluctuent au fil de nos expériences et de nos rencontres. Il serait dommage de ne pas les accueillir sereinement !

Rappelez-vous que vos attirances, passagères ou bien ancrées, ne vous définissent pas pour toujours ni dans votre totalité. L’être humain est beaucoup plus complexe que cela 😉

Un fantasme féminin très répandu

lesbiennes

D’après une étude IFOP menée en 2017, près d’un quart des femmes de moins de 35 ans a déjà ressenti une attirance sexuelle pour une autre femme. Un quart !Cette proportion est d’ailleurs nettement à la hausse depuis les dix dernières années, car elle est passée de 7% en 2006 à 24 % aujourd’hui. Et celles qui ont osé sauter le pas représentent tout de même 11 % des moins de 35 ans.

Mais, comme nous le disions, attirance sexuelle ne doit pas être confondue avec identité sexuelle : les Françaises sont seulement 4,4 % à se déclarer bisexuelles ou lesbiennes.

En réalité, dans la société d’aujourd’hui, les femmes à l’aise avec leur sexualité n’ont pas vraiment de mal à avouer leurs attirances homosexuelles sans pour autant se considérer et être considérées comme telles. L’envie d’une expérience avec une autre femme n’est pas forcément taboue.

Et si nous sommes si nombreuses à nous avouer cette attirance, c’est sans doute grâce à cette chance que nous avons par rapport aux hommes : notre féminité, notre identité de femme ne sera pas forcément attaquée ou remise en cause si nous fantasmons sur une expérience lesbienne.

Les freins à notre expérience lesbienne

Malgré cette apparente facilité, lorsque l’on évolue depuis toujours dans le milieu hétérosexuel, il est loin d’être évident de réellement désirer réaliser son fantasme lesbien, de s’en croire capable… Ou même parfois de simplement se l’avouer !

1. Le sentiment de confusion autour de son identité sexuelle

En dépit des nombreux progrès dans les mentalités, il nous reste souvent ce vieil héritage inconscient qui veut que, pour être pleinement femme, une femme doit forcément aimer les hommes. Et le désir a parfois du mal à lutter.

L’envie d’une expérience avec une femme peut-être difficile à s’avouer, car cela peut se trouver en contradiction avec l’idée qu’on a de soi. On ne se reconnaît pas dans ce désir. Quelque part en nous, il y a peut-être toujours cette idée de quelque chose de « contre-nature ».

Rappelons tout de même que l’homosexualité n’a été dépénalisée en France qu’en 1982 et qu’elle était encore considérée comme une maladie psychiatrique en 1992 !

2. La sensation de complète ignorance

La plupart d’entre nous, en tant que femmes, n’avons connu que des hommes. Et si nous pouvons parfois avoir le sentiment de bien « gérer » ces messieurs, la perspective d’une relation de séduction ou d’une relation sexuelle avec une autre femme peut être très déconcertante.

Nous avons la sensation de :

  • Ne pas savoir reconnaître quand une femme nous drague
  • Ne pas savoir comment draguer une autre femme
  • Ne pas savoir ce qui plaît aux autres femmes
  • Ne pas bien avoir conscience de ce qui nous plaît chez les autres femmes
  • Ne pas savoir si nous-mêmes nous plairions à une autre femme
  • Ne pas savoir comment donner du plaisir à une autre
  • Ne pas savoir quoi faire au lit avec une autre femme
  • Ne pas savoir si nous allons réellement aimer ça
  • Etc, etc, etc.

En bref, une première expérience lesbienne est un terrain particulièrement obscur dans notre esprit.

3. La peur de mal faire ou d’être ridicule

Femme seule sur un lit

Et bien sûr, de cette sensation d’ignorance découle la peur : crainte de mal faire, de passer pour celle qui n’y connaît rien, qui n’a rien à faire ici, peur d’être ridicule, de ne pas savoir s’y prendre au lit si jamais par miracle on s’y retrouve, etc.

Si l’on ajoute à cela la peur d’être déçue, de ne pas se sentir à sa place, d’être jugée ou moquée, l’effort est plutôt conséquent pour oser se lancer dans sa première expérience avec une femme !

On va donc tâcher de réduire un peu vos appréhensions 😉

En couple : Lui annoncer mon fantasme de relation homosexuelle

Mais avant cela, une petite parenthèse pour nos copines en couple. Eh oui ! En fonction de la personnalité de monsieur, pas toujours simple de lui annoncer notre fantasme de coucher avec une autre fille…

Les risques d’annoncer son fantasme lesbien

Il arrive que ces messieurs aient la sensibilité à fleur de peau sur le sujet. Si leur conjointe leur annonce leur envie d’une expérience sexuelle avec une femme, ils pourront directement imaginer cela comme une tromperie insupportable, au même titre que si vous couchiez avec un autre homme sans leur accord.

D’autres, moins radicaux, vont davantage se sentir blessés ou déstabilisés : Ils pourront imaginer que, si une femme ressent l’envie de coucher avec une femme, c’est qu’elle n’est pas satisfaite au lit avec lui. Qu’elle ressent ce besoin parce qu’il ne lui fait pas bien l’amour ou qu’il ne lui suffit pas.

D’autres encore pourront douter de votre orientation sexuelle et se sentir un peu trahis – eux qui pensaient être en couple avec une « véritable » hétérosexuelle.

Ayez bien ces choses en tête avant de lui annoncer : Cela vous permettra de préparer vos réponses pour le rassurer.

Annoncer à son conjoint que l’on souhaite coucher avec une femme

connaitre les femmes

Cette opération délicate peut demander une certaine préparation !

1. Réflexion préalable et ouverture d’esprit

Vous connaissez bien votre homme. Vous pouvez peut-être commencer par imaginer comment il réagira face à votre envie d’une expérience avec une autre femme. Mettez-vous à sa place, essayez d’anticiper des compromis possibles et soyez prête à faire des concessions.

Par exemple, peut-être sera-t-il plus susceptible d’accepter :

  • Si cela se passe dans le cadre d’un plan à 3
  • S’il connaît déjà la nouvelle femme et qu’il a confiance en elle
  • S’il la rencontre
  • S’il est présent
  • Si vous le tenez continuellement au courant de votre cheminement de pensée
  • Etc.

Soyez ouverte d’esprit : Réfléchissez aux choses que vous pourriez accepter et à celles sur lesquels vous ne vous sentez pas de transiger. Cela vous permettra de mieux définir vous-même votre désir.

2. Un objet culturel comme première approche ?

Vous ne savez vraiment pas comment vous lancer pour lui parler de votre fantasme lesbien ? Peut-être qu’une approche détournée, en regardant ensemble un film qui traite du sujet, pourra vous aider à attaquer le sujet.

Pensez par exemple à :

  • La Vie d’Adèle
  • Bye bye Blondie
  • Black Swan
  • Vicky Christina Barcelona
  • Mulholland Drive
  • Sex Crimes
  • Les Chansons d’amour
  • Ou the L World et Orange is the new black pour les séries !

Dites simplement et en toute légèreté que cela vous plairait bien, à vous, d’essayer avec une femme… Et voyez sa réaction. N’hésitez pas à laisser passer quelques jours avant de relancer plus sérieusement le sujet.

3. Le rassurer

Si votre homme est du genre anxieux, cette annonce lui fera sûrement peur. Soyez à son écoute, rassurez-le, sachez trouver les mots et les compromis qui le mettront en confiance.

Peut-être pourrez-vous profiter de cette discussion pour parler de ses fantasmes à lui et réfléchir à réaliser certains ?

Dans tous les cas, le processus d’acceptation pourra demander du temps afin qu’il puisse intégrer ces nouvelles informations et réfléchir à ses ressentis sur le sujet. Ne lui mettez pas la pression, laissez l’idée faire lentement son chemin dans son esprit 🙂

Trouver une femme pour une première expérience lesbienne

Bien, passons aux choses sérieuses ! Pour concrétiser une expérience avec une autre femme… Il va d’abord falloir la trouver et, ensuite, il va falloir lui plaire. Prenons les choses les unes après les autres et commençons par la trouver !

Demander à une fille de son entourage

Certaines femmes auront envie de demander à une copine. D’autres ont quelqu’un de plus lointain en vue. D’autres encore ne pourront simplement pas envisager la possibilité d’une femme de leur entourage.

Si vous faites partie de la première catégorie intéressée par une copine, alors cela peut être une bonne stratégie ! Vous êtes en terrain connu, vous n’avez pas spécialement peur de vous prendre un « râteau » parce que, au pire, ça la fera marrer.

Profitez d’une discussion un peu pimentée entre copines pour lui parler de votre fantasme… Et ne le prenez pas mal si elle n’est pas dans le même délire !

Si, en revanche, vous n’êtes pas très proche de votre target, prenez le temps de vous rapprocher et de vous connaître en douceur, le temps qu’elle sache que vous êtes en couple et que vous en sachiez plus sur elle.

N’hésitez pas à l’inviter à boire un verre quand l’occasion se présentera ! Au pire, elle ne dira pas non à une nouvelle copine 🙂

Rencontrer une autre femme

drague entre femmes

Si vous préférez rencontrer une inconnue pour cette expérience lesbienne, vous avez le choix, comme pour beaucoup de rencontres aujourd’hui, entre la vraie vie en direct et internet.

Dans la vie de tous les jours, autant vous le dire tout de suite, vous avez assez peu de chances de tomber là, comme ça, sur la femme parfaite pour réaliser votre fantasme.

1. Le club lesbien

Si vous optez pour le club lesbien, à vous de voir si vous préférez vous y rendre entre copines ou seule… Mais sachez tout de même que les rencontres sont plus faciles lorsqu’on est seule ! Il est plus simple pour les autres femmes de nous aborder, ce qui peut être pratique quand on est assez timide.

Dans ces circonstances, misez tout sur le regard et les sourires !

2. Un site de rencontres

Par commodité ou par timidité, beaucoup de personnes opteront pour une rencontre sur Internet.

Pour concrétiser votre envie d’une expérience avec une autre femme, vous avez le choix entre un site de rencontres ou un site dédié à la réalisation des fantasmes. Si vous êtes plutôt du genre à préférer réaliser votre fantasme mais sans forcément donner suite, nous vous conseillons vivement la seconde catégorie ! Au moins, les choses y sont claires dès le début.

Draguer une femme quand on est une femme

Mais passons maintenant aux choses sérieuses… Comment fait-on pour plaire à une femme ? Comment draguer une femme quand on est une femme ? Comment savoir si on plaît ? Autant de questions qui sont sacrément handicapantes au début !

Appréhensions pour draguer une autre femme

Déjà, dans la vraie vie, hors d’un lieu ouvertement lesbien, il y a la présomption d’hétérosexualité qui ne nous aide pas. Comment savoir qui serait potentiellement lesbienne ou même seulement potentiellement intéressée par moi ? Le « gaydar », c’est souvent un mythe, c’est loin d’être évident pour tout le monde.

Si une fille nous plaît, on a vite fait de se trouver désemparée, à ne pas trop savoir quoi faire, puis à laisser tomber par peur d’être ridicule ou blessée.

Technique de drague entre femmes

deux femmes se draguent

Bon, mais alors, comment se lancer ? Eh bien, il n’y a pas de secret, il faut oser !

1. Oser

Et comment oser ? Déjà, en se disant bien que dans 95 % des cas, une femme se sentira flattée par l’attirance d’une autre femme, même si elle n’est pas lesbienne et même si elle n’a pas forcément envie d’une expérience homosexuelle.

Vous ne subirez pas de réaction violente de rejet, comme cela pourrait être le cas si un homme en drague un autre. Au pire, cela pourra la mettre légèrement mal à l’aise et la faire rire, mais soyez sûre qu’il n’y aura pas de méchanceté, et qu’elle saura décliner en douceur.

2. Attitude pour la drague entre femmes

Bien souvent, ce qu’une femme aime chez une autre, c’est son humour, son ouverture, son sourire… Le fait qu’elle soit vivante, rigolote et enjouée. Bref, qu’elle soit à l’aise avec elle-même et facile d’accès. (Réfléchissez bien… Qu’est-ce qui VOUS attire chez telle ou telle femme ?).

Ne soyez pas avare de compliments, soyez directe. Sachez le lui dire rapidement quand une femme vous plaît, sans forcément attendre des heures de discussion. Même si c’est difficile, il ne faut pas chercher à tout calculer lors de la rencontre : soyez spontanée. Vous ressentez quelque chose de positif pour elle ? Dites-le lui dès que vous y songez !

Insistez sur les regards complices et soutenus, échangez des sourires. Vous devriez rapidement vous rendre compte si elle agit de même envers vous.

Le premier contact physique est un cap important à passer : Lui toucher le bras ou l’épaule en lui parlant, lui serrer brièvement le dos de la main… La façon dont elle recevra ce contact sera une excellente indication.

Faire l’amour entre femmes : Comment ça se passe ?

La drague entre femmes n’est finalement pas si compliquée, il suffit de se laisser aller. Mais qu’en est-il du sexe entre femmes ? Voilà qui peut nous sembler encore plus impressionnant !

Des craintes légitimes

Déjà, on a la sensation qu’on ne saura pas comment s’y prendre. Peur de faire mal, d’être maladroite… On se dit qu’on n’osera pas s’aventurer.

Après tout, on pourrait bien se dire que, le sexe, chez les hommes, c’est assez mécanique. Une chose qui fonctionne marche généralement chez chacun… Mais les femmes ? Notre fonctionnement est plus complexe, et ce qui fonctionne avec l’une est loin d’être efficace avec l’autre !

De plus, ce n’est pas parce qu’on sait prendre du plaisir seule avec la masturbation que ce sera la même chose avec une autre femme ! Nous, on se base habituellement sur nos propres ressentis pour agir, mais là, c’est un corps nouveau, étranger. En plus, il y a un peu la pression du style « Je suis une femme, je devrais savoir m’y prendre ! ». En réalité, c’est un peu comme redevenir vierge : on ne sait pas quoi faire ni comment décoder l’autre.

Ce que l’on ressent en faisant l’amour entre femmes

femme avec femme

Les nombreux témoignages vont tous dans le même sens : faire l’amour entre femmes est fondamentalement différent de faire l’amour avec un homme. Surtout quand s’il s’agit d’une première expérience avec une autre femme !

Ce n’est ni « mieux », ni « pire » qu’avec un homme : ce sont deux choses parfaitement incomparables. Comme en nourriture : on ne compare pas salé et sucré ! On ne peut pas utiliser les mêmes critères pour définir ces expériences.
En revanche, on peut essayer de synthétiser l’amour entre femmes à travers ses points les plus marquants lors d’une première fois :

La douceur

La douceur de la peau, des lèvres, des joues est une chose qui marque en priorité. Un épiderme sans poils rêches, un parfum de femme si différent de celui auquel on est habituée…

Les formes

Nous ne sommes pas habituées à caresser un corps de femme, avec ses courbes et ses rondeurs. Il est d’ailleurs très troublant de découvrir une autre poitrine que la sienne !

La sensualité

Le sexe entre femmes, surtout pour une première fois, est quelque chose de très doux et de très sensuel. Beaucoup de caresses et de longs de baisers.

La complicité

Il est plus simple d’établir une complicité immédiate avec sa partenaire. Plus facile de communiquer pendant l’acte, lorsque l’on est lancé. On se sent davantage sur un pied d’égalité.

La durée

Faire l’amour entre femmes dure généralement plus longtemps… Et pour cause ! Nous pouvons continuer sans trop de problèmes après un orgasme.

L’ambiance générale

Entre femmes, il semble enfin qu’il n’y ait pas la même pression de la performance que peuvent ressentir femmes et hommes quand ils couchent ensemble. Pas de besoin de faire ses preuves.

Sexe entre femmes

Nous en avons parlé, les femmes entre elles ont tendance à passer beaucoup plus de temps en caresses que dans une relation hétérosexuelle.

Les mains ont une grande importance dans les pratiques et les « préliminaires » n’en sont pas vraiment puisqu’ils constituent l’essentiel de la relation sexuelle. Les pratiques buccales ont également une bonne place dans les plaisirs lesbiens : baisers langoureux, cunnilingus, anulingus, etc.

Si vous vous sentez en jambes, vous pouvez tenter la célèbre position du ciseau, où l’on frotte son sexe contre celui de sa partenaire. Pas toujours évident à pratiquer pour une première fois !

Peut-être aurez-vous également envie de tester la pénétration avec des sextoys comme des dildos, ou pourquoi pas un harnais gode ceinture pour se sentir à la place d’un homme ! Lorsque l’on prend de l’assurance dans le sexe lesbien, il peut se révéler aussi sauvage et passionné qu’avec un homme 😉

Voilà ! Désormais, vous savez tout ce qu’il y a à savoir pour réaliser votre fantasme lesbien. Si c’est quelque chose qui vous intrigue vraiment, dites-vous qu’il serait dommage de ne pas oser se lancer ! Une expérience avec une femme laisse un souvenir impérissable et incroyablement fort dans nos mémoires…