« J’ai honte de faire l’amour. » Le simple fait de formuler cela a tendance à vous déprimer durablement ! Entre gros complexes et timidité sexuelle, vous ne parvenez pas à oser au lit ou à prendre des initiatives sous la couette. Et cela commence sérieusement à vous frustrer, comme peut-être également votre partenaire ! Dans cet article, je vous invite de réfléchir un peu plus sur l’origine de votre honte de faire l’amour et vous donnez quelques astuces pour parvenir à vous détendre et finalement prendre du plaisir. C’est parti !

J’ai honte de faire l’amour : est-ce normal ?

Déjà, en matière de sexe, il n’y souvent pas de « normalité ». La honte de faire l’amour est un sentiment qui touche de très nombreuses personnes, hommes comme femmes et jeunes comme vieux. Certains le vivent comme un problème tout au long de leur vie sexuelle, d’autres connaissent seulement quelques mauvaises passes… Mais je peux vous assurer que jamais personne ne s’est senti véritablement à l’aise à chaque fois qu’il ou elle est passé(e) sous la couette !

Ce sentiment de gêne peut venir d’une éducation où le sexe est un sujet tabou. Elle peut aussi venir d’une injonction de la société qui considère parfois le sexe ou certaines pratiques comme sales ou anormales. Ou bien vous vous sentez mal dans votre peau, trop maigre ou trop en chair. Ou bien vous complexez face aux prouesses des acteurs et actrices de films pornographiques… Comme je vous le disais, on a tous, à un moment, des raisons de complexer et d’avoir honte de faire l’amour.

Identifier les complexes au lit qui nous freinent

La première chose à faire pour surmonter votre honte au lit est de comprendre concrètement ce qui vous bloque.

Avoir honte de son corps

Quoi de plus compréhensible que de ressentir de la gêne face aux images de corps sublimes et retouchés sur Photoshop ? Trop gros(se), trop maigre, seins trop tombants, pénis trop court, bourrelets mal placés… Sans oublier : peau trop rêche, oreilles décollées et pieds trop grands ! Les complexes sont probablement l’une des choses les plus équitablement réparties au monde.

Se penser nul au lit

Il est également possible que vous ayez honte de faire l’amour car vous vous sentez incompétent en la matière. Vous avez peut-être l’impression que votre partenaire s’ennuie, ou aimerait que vous vous y preniez autrement… Bref, vous vous sentez nul au lit !

Avoir dans l’idée que le sexe, c’est sale

Percevoir la sexualité comme quelque chose de sale est souvent l’affaire de toute notre construction en tant qu’individu. Cela vient à la fois de l’éducation parentale, de l’école, de notre entourage, de nos valeurs, etc. Pas simple de combattre une idée aussi profondément inscrite en nous !

Surmonter sa timidité sexuelle

Une fois la cause de votre gêne identifiée, on peut passer au travail sur soi. En réalité, quelle que soient la ou les causes de votre honte de faire l’amour, elles peuvent toutes être surmontées de la même façon.

La communication

Ça, on ne le répétera jamais assez, une bonne communication est à la base de tout dans un couple ! Si quelque chose vous gêne sous la couette, il est extrêmement important de le dire clairement à votre partenaire. Il en va même de la stabilité de votre couple et de votre bien-être ! Si vous continuez à éviter les relations sexuelles, votre partenaire va s’imaginer que c’est de sa faute et commencera lui-même à douter. La première personne qui vous aidera à surmonter vos complexes et autres problèmes, c’est lui (ou elle !).

Le point de vue de l’autre

Certes, parler de sa honte de faire l’amour rajoutera encore de la honte, mais… C’est une étape véritablement indispensable pour que les choses s’améliorent. En échangeant avec votre partenaire sexuel sur ce point, vous pourrez mieux comprendre son point de vue, et il pourrait même vous rassurer beaucoup.

Les aides à votre disposition

Dans le cas où votre malaise tournerait à l’obsession ou à la véritable peur, rappelez-vous qu’il existe diverses thérapies qui pourront vous aider à regagner une bonne image de vous-même. Le mieux reste d’en parler à votre médecin qui saura vous aiguiller, ou directement à un psychothérapeute ou un sexologue. Mais si le problème n’est pas si grave, peut-être pourrez-vous vous contenter que quelques petites séances de coaching sexuel !

Parvenir à oser au lit en quelques astuces

Pour finir, voici quelques petites astuces et conseils pour surmonter une bonne fois pour toutes votre honte de faire l’amour :

– Si vous pensez que le sexe, c’est plutôt sale, n’hésitez pas à faire les choses par étape. Par exemple, prendre une douche à deux peut-être un très bon début ! On est d’emblée nu et collés l’un à l’autre, tout propres, et le câlin ne durera pas longtemps…

– Si vous vous pensez nul au lit face à quelqu’un que vous considérez comme un dieu du sexe, adoptez la fin stratégie du mimétisme : Prenez le temps de ressentir et de comprendre la façon dont votre partenaire vous caresse et vous embrasse… Il y a fort à parier que lui-même aimerait recevoir le même type d’attention !

– Si c’est votre partenaire lui-même qui vous a fait comprendre d’une façon ou d’une autre que vous étiez nul(le) au lit, alors vous avez tout lieu de vous mettre en colère ! L’amour, ça se fait à deux, et ce n’est pas une compétition. Rappelez-vous qu’il n’y a pas de « bons » ou de « mauvais » coups : il y a seulement de mauvaises combinaisons entre les personnes !

– Si votre complexe est un complexe physique, ne perdez jamais de vue que la personne avec qui vous faites l’amour vous perçoit et vous désir dans votre globalité : Pour lui, vous n’êtes pas des fesses, un ventre ou un double menton ! Et s’il se trouve là à vous dévorer des yeux, c’est qu’il se moque bien de ce que dissimule exactement ces quelques millimètres de vêtement qui vous séparent 😉 N’hésitez pas également à vous réconcilier peu à peu avec votre corps en prenant soin de vous… Et en pratiquant la masturbation !

Finalement, la honte de faire l’amour est une sensation certes désagréable, mais loin d’être insurmontable. Si vous y portez un peu attention, vous verrez qu’elle peut évoluer au fil de votre humeur, de vos partenaires ou des variations de votre libido. Rien n’est gravé dans le marbre ! Vous n’êtes jamais très loin de la réalisation de vos fantasmes 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.