Comment reconnaître une Femme qui Simule ? 8 indices

Chaque femme est unique en matière orgasmique. En effet, pour faire jouir une femme, les zones érogènes diffèrent d’une personne à l’autre. De plus, plusieurs méthodes permettent d’aiguiser ces points névralgiques. Vous voulez savoir si une femme simule au lit et avoir les clés pour l’accompagner vers l’orgasme, voici les signes qui ne trompent pas !

Comprendre l’anatomie de la femme

Il n’est pas chose aisée de deviner ce qu’exprime un corps féminin. Il recèle de nombreux mystères que bien des hommes aimeraient percer.

Reconnaître la jouissance est une chose subtile dans le sens où il n’est pas seulement une résultante physique mais aussi émotionnelle. En règle générale, plus une femme connaît son corps à travers ses expérimentations et apprentissages sexuels, plus elle est en capacité d’atteindre le nirvana. En moyenne, on considère qu’une femme arrive à jouir à partir de la trentaine. Pour atteindre l’orgasme, une femme doit savoir lâcher prise et s’abandonner. Un homme doit avant tout comprendre le corps de sa partenaire et détecter physiquement comme émotionnellement, ce qui est susceptible de la stimuler.

Les signes physiques d’une femme qui simule

1/ Absence d’accélération cardiaque

Le battement du cœur est un indicateur ô combien précieux pour vérifier si la femme simule. Le rythme cardiaque augmente progressivement avec l’excitation. L’orgasme étant une réaction physiologique intense, le cœur ne peut que s’emballer en parallèle. Pensez-donc à surveiller si son cœur palpite.

2/ Les tensions corporelles non visibles

Autres manifestations typiques, quand on fait l’amour le corps se raidit naturellement. En principe, lorsque l’orgasme est sur le point de se concrétiser, la femme perd le contrôle, son corps parle et laisse monter le plaisir. De ce fait, son corps se contracte, ses mains et ses ongles vont vous envelopper et s’agripper à votre dos. Dès que la plénitude aura été atteinte, vous observerez un fléchissement, le corps est juste en train de libérer ce raidissement musculaire.

3/ Les contractions vaginales durant l’orgasme

Peut-être plus subtil à déceler, mais lorsque le plaisir est à son paroxysme, les parois du vagin se crispent. Si vous êtes à l’écoute de son corps et en totale alchimie, vous devriez pouvoir ressentir ce phénomène chez votre partenaire. Ces contractions vont être régulières à l’instant T puis décliner et s’espacer. Une lubrification vaginale trop accentuée de votre partenaire peut diminuer votre sensation.

4/ Quand le regard jubile

Ne dit-on pas que les yeux sont le reflet de l’âme ? Ici cette expression prend tout son sens. Messieurs ne quittez pas les yeux de madame pendant l’acte, ils vous diront beaucoup plus que vous ne pensez. Si madame est entrain d’atteindre l’apogée, vous vous apercevrez d’une réaction pupillaire engendrée par la dilatation. Les yeux réagissent aux stimuli sexuels et érotiques. Très fréquemment après cette parenthèse extatique, il est courant que la femme adopte un air béat, ne dise plus un mot, comme si elle était dans un état second. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’une femme simule…

5/ Quand la peau rougit de plaisir

Qui dit jouissance dit accélération cardiaque avec un corps qui se réchauffe. Le sang afflux dans le corps sous l’effet de l’excitation. Résultat, certaines parties de son corps peuvent rosir ou rougir, comme le buste. À surveiller !

6/ Feinte de l’orgasme et pression verbale

Si vous lui susurrez sans arrêt pendant l’acte, « ça vient ?», « tu aimes ? »… Elle risque de se sentir contrainte de vous dire oui et finir par simuler pour vous faire taire. Si elle répond oui après vos multiples appels, alors il y aura fort à parier qu’elle aura feint l’orgasme.

7/ Quand elle ne régule pas les mouvements

À priori, si la femme ne cherche jamais à freiner votre cadence, mais qu’en parallèle elle hurle d’extase, il y a peut être un doute à avoir…

8/ Quand l’orgasme non simulé prend un nouveau visage

Les raisons qui amènent une femme à simuler sont multiples. Elle peut faire semblant au début d’une histoire naissante, car elle n’ose pas exprimer ce qui la galvanise au lit. Pour certaines femmes cela peut être gênant de se confier sur des sujets aussi intimes si elle connaît à peine son partenaire. Dès lors, elle mimera le plaisir non pas parce vous ne lui en procurez pas, mais simplement parce qu’elle ne sera pas encore en capacité de se laisser aller. En revanche, une chose est sûre, le jour où la complicité et la confiance seront présentes, vous reconnaîtrez sans aucun doute l’orgasme authentique.

Certaines positions favorisent-elles l’orgasme ?

Pas vraiment… La femme est parfaitement maîtresse de son corps, ses vibrations, ses sensations, c’est elle qui a les clés pour obtenir son orgasme. Concrètement, toutes les postures où la femme peut nuancer sa cadence sont d’excellents moyens pour parvenir à l’orgasme. Chaque élément compte pour amener à la jouissance : l’érotisme mais aussi le degré émotionnel investi dans le rapport. L’orgasme féminin est un mécanisme un peu plus complexe que l’éjaculation masculine, dans le sens où l’émotionnel et les sentiments sont des conditions inhérentes pour l’atteindre.

Tous ces indicateurs sont à prendre avec du recul, la femme conserve toute son unicité et le mode d’emploi universel n’existe pas. Même si d’autres signes vous permettront toujours de savoir si une femme simule comme : ses vibrations corporelles ou ses roucoulements, n’oubliez pas que quoiqu’il en soit, pour obtenir une relation sexuelle authentique, faite de plaisirs partagés, une fois de plus la communication sera le ciment du couple. Vous serez surpris d’apprendre que de simples préliminaires pourraient suffire à déclencher le plaisir tant convoité. On ne peut pas deviner l’autre et ses besoins, si on ne lui demande pas. Confiez-vous l’un à l’autre, ce qui vous attire comme ce qui vous rebute. Cela débloquera des non-dits qui peuvent inutilement se perpétuer dans le temps, alors que le simple fait d’en parler fera des merveilles dans vos rapports intimes.

On partage ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire