Nous vous avions provoqués récemment avec notre article “Point G : les femmes s’en foutent“. Aujourd’hui, nous avons décidé de vous expliquer avec des mots simples ce qu’est le Point G, où il se trouve et ce qu’il peut provoquer comme sensations. Prenez des notes ou enregistrez cet article, il vous sera utile, sauf si vous êtes gay !
Rencontres et fantasmes femmes

Le point G, c’est quoi exactement ?

Le clitoris est bien plus étendu que ce que l’on pense, la partie que l’on connaît généralement n’est que la zone émergée de l’iceberg. Le clitoris s’étend en effet à l’intérieur, ce qui permet de prendre du plaisir lors de la pénétration (il faut donc revoir les principes de “femmes clitoridiennes” et “femme vaginales“). Le point G se trouve à quelques centimètres de la vulve, à l’intérieur du vagin et il correspond à l’extrémité intérieure du clitoris. On peut le reconnaître en glissant un doigt : il ressemble à une boule avec un relief de type “peau d’orange”.

Stimuler le point G : ce que vous ne savez certainement pas

L’érotisme est souvent associé à un mouvement de va-et-vient, malheureusement, ce mouvement ne permet pas de stimuler efficacement le point G. Pour faire monter une femme au 7ème ciel, il faut en réalité appuyer sur le point G. Cela semble un peu trop facile et dénué d’intérêt pour l’homme, mais le fait de voir sa partenaire prendre du plaisir devrait en principe lui en procurer également. Le point G n’est pas pour autant un bouton que l’on actionne, il doit être stimulé en complément d’autres “actions” (caresses, baisers, etc.). Pour bien stimuler le point G, l’idéal est d’échanger avec sa partenaire (laquelle doit connaitre suffisamment son corps pour pouvoir guider). Appuyer légèrement sur le point G tout en stimulant le clitoris peut engendrer un double orgasme (intérieur et extérieur, le summum pour une femme).

comprendre les femmes

Pourquoi tant de mystère autour du point G ?

En Europe, les femmes n’ont le droit d’exprimer leurs désirs et leur plaisir que depuis peu. Une femme qui avoue ses fantasmes (encore aujourd’hui) est souvent considérée comme “légère” tandis qu’une femme qui ne dit rien semble “frigide” ou “psychorigide” (des mots très à la mode !). Jusqu’à récemment, les femmes n’avaient pas conscience du plaisir qu’elles pouvaient avoir, elles se contentaient de répondre aux attentes de leur mari en faisant l’étoile de mer et en attendant qu’il fasse ses va-et-vient routinier. Désormais, grâce notamment à Internet, la femme peut se renseigner, elle peut prendre le temps de découvrir sans honte et partager ses expériences avec son partenaire. Bien qu’il y ait moins de tabous, certains restent encore bien ancrés dans l’inconscient collectif et beaucoup (trop) d’hommes estiment qu’une femme qui avoue aimer le sexe est une femme infréquentable (même s’ils ne l’avouent jamais ouvertement). Enfin, les films porno sont de véritables poisons pour la sexualité pour les jeunes hommes qui veulent apprendre la sexualité par ce biais. N’ayant jamais fait l’amour, ils pensent que toutes les femmes ont envie, prennent un plaisir fou durant la pénétration et rêvent de leur faire du bien… la réalité est toute autre et pour réussir à avoir une sexualité épanouie, il est primordial de partager de plaisir 50-50 !
<vends ta culotte

Messieurs, n’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires, à demander des conseils à notre équipe ou aux femmes qui lisent cet article (vous pouvez utiliser un pseudo et votre adresse e-mail n’est pas demandée). Mesdames, Mesdemoiselles, n’hésitez pas à partager cet article avec votre homme et à partager votre expérience de manière anonyme dans les commentaires !

Merci à tous pour votre fidélité !

Steph Chouette – Tout sur les Femmes


19 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.