Existe-t-il une technique infaillible de fellation parfaite ? Spoiler Alert : Non. À chaque couple sa vision de la pipe idéale. Mais en femme impliquée et méticuleuse, quand on fait quelque chose, on cherche à le faire du mieux possible ! On vous propose donc ce petit précis d’art du sexe oral destiné à développer votre propre technique pour faire une fellation parfaite. Parce que, en résumé, sucer divinement bien, cela peut se résumer en 5 grands principes :

  • Connaître l’anatomie masculine
  • Lubrifier régulièrement
  • S’accompagner d’une main
  • Varier le rythme et les effets
  • Soigner le visuel

Cela peut sembler simple, mais c’est en réalité un peu plus compliqué que ça ! Découvrez aussi en fin d’article quelques idées originales pour épicer un peu votre pratique 😉

La fellation parfaite : la fellation qu’on a envie de faire !

C’est la base. La fellation parfaite, c’est déjà une fellation désirée par les deux partenaires.

Le sexe oral n’est pas une obligation

Si l’on en croit les magasines féminins et les multiples discours décomplexés sur le sujet, la fellation serait un passage absolument incontournable dans la vie sexuelle d’un couple, ou même avec un partenaire d’un soir.

Mais il faut bien vous souvenir d’une chose : en matière de sexe, absolument rien n’est obligatoire, normal ou anormal. Une seule chose compte : le consentement et le désir des deux partenaires !

Si vous ne vous sentez pas prête ou dégoûtée par le sexe oral, il n’y a aucune obligation. Pas même avec votre copain ou votre sex friend. Pas même par réciprocité si monsieur vous fait un cunnilingus. Le sexe n’est pas une monnaie d’échange !

Le bon moment, ça sera quand vous le déciderez, et avec qui vous en aurez envie. Ou pas. Et ce n’est pas grave.

Mais le bon moment, ce n’est clairement pas quand il vous appuie sur la tête ou vous supplie pour que vous descendiez voir son organe de plus près !

Pourquoi désirer faire une fellation ?

Certaines femmes adorent sucer leur compagnon – et ce sont d’ailleurs celles qui possèdent le plus de techniques pour faire une fellation parfaite.

Mais quand on n’est pas forcément attirée par ça, on a du mal à comprendre le plaisir que l’on peut y trouver.

Ce que l’on aime lorsqu’on fait une fellation, c’est surtout une question de pouvoir : le pouvoir que cela nous donne sur lui, sur son plaisir. La violence de l’effet que cela peut lui faire et que l’on constate directement.

Faire une fellation parfaite

Ensuite, on peut aussi apprécier de sentir sur ses lèvres et sur sa langue la douceur de la peau du pénis, qu’il est en réalité très agréable d’embrasser !

Si cela a tendance à vous dégouter, peut-être envisageriez-vous d’essayer sous la douche ?

Dans tous les cas, une fellation désirée est forcément meilleure et largement plus appréciée par le receveur.

Déjà, parce que l’on fait mieux les choses que l’on aime.

Et ensuite, parce qu’il est très important pour lui de sentir votre désir et votre enthousiasme pour vraiment prendre du plaisir !

Les préliminaires du sexe oral

La fellation parfaite peut être soit un préliminaire avant la pénétration, soit une pratique complète, que l’on mène dans le meilleur des cas jusqu’à l’orgasme de l’homme.

Dans les deux cas, il ne faut pas se lancer à fond dès le début ! Prenez le temps de faire monter la température…

Jouer sur l’excitation visuelle

Ce n’est pas un secret : L’excitation des hommes passe très souvent par le visuel. Donc à moins que nous n’opériez dans le noir, la fellation parfaite commence donc par des attitudes sexy.

Vous souhaitez jouer la femme-objet un brin soumise ? Vous préférez lui faire sentir l’étendue de votre pouvoir sur lui ?

Cela passe par des attitudes et des postures qui expriment sans mots votre désir.

Soignez vos gestes et vos mouvements. Creusez la cambrure de vos reins, jouez du regard lorsque vous glissez sur lui.

Il n’y a aucune urgence : Misez sur la lenteur et la sensualité.

Sensualité dans la fellation

Vous devez vous sentir vous-même belle et désirable pour gagner en confiance et que cela se sente dans vos caresses. Cela vous aidera à trouver l’inspiration et rendra l’exercice très agréable pour vous, pour son plus grand plaisir à lui !

Les préliminaires à la fellation

La fellation parfaite est une fellation qui prend son temps, et qui laisse le temps au désir de se déployer pour atteindre des sommets.

L’idée est donc de « tourner autour du pot » quelques minutes avant d’entamer les choses sérieuses. Vous avez pour cela plusieurs variantes à votre disposition :

  • Le massage sensuel : Vous prenez le temps de cajoler chaque partie de son corps avant d’en venir au fait.
  • Les effleurements : Vous glissez doucement et sensuellement le long de son corps avec le vôtre, en l’effleurant avec vos seins, votre ventre et vos cheveux.
  • Les baisers et les caresses de la langue : Là encore, prenez le temps d’embrasser son torse, son ventre, les creux de l’aine, l’intérieur de ses cuisses, etc.
  • Les promesses susurrées : Si vous aimez échanger des paroles torrides, murmurez-lui à l’oreille ce que vous comptez faire, avant d’entretenir le suspense.

Les premiers contacts entre vos lèvres et son sexe devront être particulièrement délicats et légers. Commencez par l’effleurer de la langue ou des lèvres sur toute sa longueur. Vous pouvez aussi passer légèrement sur les testicules.

Plus il aura envie de se sentir glisser entre vos lèvres, meilleure la sensation sera !

Les 5 principes pour faire une fellation parfaite

Outre le fait, comme nous l’avons vu, de bien préparer le terrain, la pipe parfaite peut se résumer à 5 grands principes !

La connaissance des zones sensibles

Pour faire une fellation parfaite, il est indispensable de s’y connaître un minimum en anatomie masculine. Ça paraît plutôt logique 😉

Fellation et anatomie

Le gland est l’extrémité du pénis. Dans la fellation, c’est le cœur du plaisir masculin, il va falloir y faire particulièrement attention ! La peau légèrement granuleuse est ici très sensible, notamment au niveau de la couronne – le petit bourrelet qui entoure sa base.

La hampe désigne la tige du pénis, de la base au gland. Couverte d’une peau très fine et élastique, elle est relativement peu sensible. Elle peut être frottée, serrée ou tapotée sans risque de causer de douleur.

Le frein est un petit pli qui relie la peau de la hampe au gland, en dessous. Lorsque vous êtes en position de sucer votre homme, classiquement, ce repli vient tout naturellement se poser sur votre langue. Prenez en soin ! Il est également très sensible.

Certains hommes adorent qu’on s’occupe de leurs testicules pendant une fellation : petits coups de langues, succion, caresses… Une autre manœuvre très appréciée consiste à tirer doucement sur le scrotum, la peau qui entoure les testicules, en les saisissant à la base, dans un cercle entre le pouce et l’index.

Même si pas mal d’hommes sont encore mal à l’aise avec ça, l’anus est également l’une de leurs zones érogènes ! Certains aventuriers sont d’ailleurs très adeptes de la fellation accompagnée d’un doigt dans l’anus, pour masser leur prostate, autre épicentre du plaisir masculin (à 2 ou 3 centimètres de l’entrée, vers l’avant – en visant le bas ventre avec le doigt).

Les plus frileux préféreront que vous vous en teniez au périnée, le muscle situé entre les bourses et l’anus. Proche de la prostate, son massage en petits cercles provoque également de voluptueuses sensations – essayez par exemple d’y appuyer au moment de l’orgasme !

La lubrification

Eh oui, les hommes aussi ont besoin de lubrification ! Les frottements sur le pénis, et a fortiori sur le gland, sont rapidement désagréables, voire insupportables.

Pour pouvoir faire glisser vos lèvres à votre guise, il va falloir lubrifier, et donc saliver en quantité suffisante – en effet, on n’envisage pas vraiment d’utiliser du lubrifiant, même à base d’eau !

La salive joue le rôle de lubrifiant dans la fellation et permet de rendre les glissements agréables et fluides.

Pour cela, inutile de cracher (sauf si c’est votre truc ou celui de votre homme !), faites simplement couler la salive depuis la commissure de vos lèvres. Le mouvement vous permettra de l’étaler au fur et à mesure.

Si la manœuvre dure et que vous finissez par avoir la bouche sèche, rien ne vous empêche de boire une gorgée d’eau dans une bouteille accessible. On n’est pas des machines 😉

L’accompagnement d’une main

Se servir de ses lèvres, c’est bien, mais accompagner le mouvement d’une main, c’est mieux. Cela vous aidera à ne pas vous fatiguer trop vite tout en ajoutant des sensations pour monsieur.

La fellation parfaite s’accompagne donc d’une main, avec laquelle on forme un O entre le pouce et l’index.

Les autres doigts, dans le prolongement, forment un tunnel où viendra coulisser le pénis pour atterrir immédiatement dans votre bouche.

Avec l’aide de la main et du poignet, vous êtes mieux en mesure de contrôler le rythme, la pression et la profondeur de pénétration, sans vous faire mal à la nuque et aux muscles de la bouche et de la mâchoire. Et cela vous aide aussi à protéger vos dents de vos lèvres, pour ne pas risquer de griffer le pénis avec une canine !

De plus, la pression, l’humidité et la chaleur de l’étau ainsi formé rappellent le confort du vagin. Que des avantages, en somme…

Le rythme

Nous l’avons vu au début, la fellation parfaite réclame des débuts lents et langoureux.

Ensuite, le but va être d’accélérer peu à peu, tout en variant le rythme et les façons de faire.

L'importance du rythme dans la fellation

Accélérez, ralentissez, passez d’un mouvement de va et vient à une légère aspiration sur le gland…

Les effets de surprise sont très appréciés, et changer de méthode régulièrement vous permet de définir ce qui fonctionne le mieux pour votre partenaire.

S’il n’est pas très expressif niveau gémissements, alors concentrez-vous sur sa respiration ou sur les contractions de son ventre. Soyez attentive aux mouvements de son corps, il ne pourra pas longtemps vous cacher ce qui lui fait de l’effet.

Enfin, quoi que vous fassiez, vous devez toujours en garder un peu sous le pied pour poursuivre l’accélération jusqu’à l’effort final et, on l’espère, l’orgasme !

Le regard

Même si ce n’est pas toujours évident au début, le regard (le vôtre et le sien) a une importance capitale.

Alors ne vous cachez pas trop longtemps derrière vos cheveux ou vos paupières closes : Vous constaterez bien vite que le voir prendre du plaisir sous vos assauts est aussi un immense plaisir pour vous.

Regard pendant fellation

Sans le fixez, n’hésitez pas à lui jeter régulièrement quelques coups d’œil sensuels, entre deux mèches de cheveux. Le désir est un jeu qui se joue à deux : les regards vous permettront d’être démonstrative dans votre envie de lui, de le posséder ou de vous soumettre à ses exigences.

Prenez-vous au jeu ! Vous pouvez également montrer votre désir en gémissant, ou en accélérant votre respiration. Cela ne pourra qu’enflammer encore plus le moment 😉

Les choses à éviter pour bien sucer

Maintenant que nous avons vu les bases, voyons un peu les choses à éviter absolument si l’on veut savoir prodiguer la fellation parfaite.

Attention aux dents

Voilà l’un des détails qui pose le plus de soucis à ces messieurs ! Certains confient même ne pas aimer se faire sucer à cause du fait qu’ils n’ont jamais rencontré de partenaire capable de dissimuler ses dents au moment de l’acte…

Bien sucer sans les dents

Ne pas sentir les dents lors d’une fellation est en effet capital pour laisser à votre homme le loisir de se détendre. Il a besoin de sentir que vous maîtrisez votre affaire à ce niveau pour se sentir en confiance.

D’un point de vue technique, il s’agit de mettre sa bouche en O tout en rabattant l’intérieur de ses lèvres sur ses dents… Ce qui doit donner une sorte de duckface peu esthétique avec la bouche ouverte !

Parvenir à protéger ses dents tout en offrant le contact de la muqueuse à l’intérieur des lèvres pour un meilleur glissement : C’est là tout l’art de la fellation parfaite.

Et pour satisfaire votre côté sauvage, réservez les morsures au cou ou au lobe des oreilles !

Attention à la variété

Autre écueil : la fellation qui manque d’imagination !

Evitez de faire la même chose et au même rythme trop longtemps, vous risquez de lasser votre auditoire… Privilégiez plutôt cette stratégie pour la fin, avec un rythme soutenu, lorsqu’il approche de l’orgasme et que vous avez trouvé exactement quoi faire pour le faire décoller.

Techniques pour la fellation

Comme nous l’avons dit plus haut, les hommes adorent les variations de rythme et de techniques. Alors laissez libre cours à votre créativité !

  • Petits coups de langue taquins sur le bout du gland
  • Jeux avec l’effet de succion
  • Rotation de la tête d’un côté puis de l’autre en s’accompagnant de la main
  • Longs coups de langue remontant de la base jusqu’au gland
  • Etc.

Va-rié-té, on vous dit !

Surtout qu’alterner les mouvements vous permettra de vous reposer les muscles de la mâchoire et de la bouche…

Attention à ne pas se laisser déborder

Oui, on vous le concède… La fellation parfaite nécessite de penser à beaucoup de choses en même temps, et on aura vite fait de s’y perdre. Jusqu’à parfois oublier de respirer !

Quoi qu’il arrive, détendez-vous. Inutile de chercher la performance et la rapidité à tout prix. Il vaut toujours mieux faire quelque chose de lent et varié qu’une pipe ultra rapide et répétitive.

Vous aimez ce que vous faites, alors savourez ! Il n’y a aucune urgence, et votre chéri appréciera que vous preniez votre temps.

De plus, c’est en sachant maîtriser une technique lentement que l’on saura la reproduire plus rapidement. C’est la base de l’apprentissage de tout nouveau mouvement.

N’hésitez donc pas à ralentir dès que le besoin s’en fait sentir. Laissez-vous prendre de longues respirations par le nez et ne cherchez pas à avaler le pénis trop profondément. Vous risqueriez de vous donner envie de vomir, ce qui écourterait l’opération !

Les trucs et astuces pour enrichir sa pratique de la pipe

On terminera cet article par quelques tips qui vous donneront sans doute des idées pour ajouter encore plus de variété à votre pratique.

La fellation parfaite n’est pas unique : Elle s’adapte à chaque couple et aux envies du moment. A vous de vous laisser porter par votre imagination pour ajouter un peu de piment !

Que faire de mon autre main pendant la fellation ?

Si l’on s’accompagne d’une main pour bien sucer, que peut-on faire de son autre main ? Déjà, vous vous en doutez, garder l’équilibre et s’aider à faire les mouvements de va-et-vient, c’est déjà bien. Mais c’est loin d’être la seule option…

Caresses diverses

Très classiquement, vous pouvez vous servir de votre autre main pour lui caresser le torse, les cuisses, et éventuellement les fesses s’il est debout ou que, allongé sur le dos, vous l’invitez à plier une jambe. Vous pouvez aussi faire glisser vos ongles sur sa peau jusqu’à le griffer légèrement pour diversifier les sensations.

Caresses après fellation

Comme nous l’avons vu, certains hommes aiment également beaucoup que l’on s’occupe de leurs testicules ou même de leur anus pour les plus aventuriers !

Masturbation conjointe

Les plus cérébraux et les plus visuels pourront également adorer vous voir prendre du plaisir en même temps que vous leur en donnez.

Vous pouvez donc employer votre seconde main à vous occuper de vous, tout en lui laissant entrevoir votre activité solitaire… Ils apprécieront tout particulièrement de vous sentir gémir !

Fellation kinky

Vous aimez les choses encore plus coquines ? Vous pouvez envisager d’épicer encore votre fellation !

Vous pouvez par exemple lui faire sucer vos doigts au même rythme que vous vous activez, dans un effet miroir plutôt troublant…

Ou bien placer votre main sur sa gorge et serrer plus ou moins pour lui faire sentir la situation de domination.

Gérer l’éjaculation lors d’une fellation

Faire une fellation parfaite ne veut pas forcément dire que vous avalez à la fin… En revanche, cela signifie que vous savez bien gérer l’éjaculation !

Si on avale

Si vous choisissez d’avaler le sperme (ou tout du moins de le garder en bouche un moment), alors songez bien à ne plus bouger au moins de l’orgasme. Le gland est en effet extrêmement sensible à ce moment, et vous devez laissez votre homme profiter du voyage 😉

Une fois l’orgasme passé, ne cessez pas les choses immédiatement, même si vous comptez recracher ce que vous gardez en bouche – Vous aurez alors pris soin de prévoir un mouchoir à portée. Reprenez très doucement vos mouvements de va-et-vient pour accompagner la redescente.

Et n’oubliez pas le câlin d’après-sexe !

Si on n’avale pas

Si vous ne souhaitez pas avoir de sperme dans la bouche, alors demandez préalablement à votre partenaire de vous prévenir quelques secondes avant son orgasme.

Vous finirez alors le travail à la main, et stopperez également le mouvement au moment de l’éjaculation, là aussi pour ne pas provoquer d’inconfort.

Vous pouvez alors choisir de diriger le jet sur votre corps – éventuellement sur vos seins, cela peut être très apprécié ! Ou bien, si vous préférez, contenir le sperme dans le creux de votre main.

Encore une fois, il vous faudra accompagner votre homme dans les secondes qui suivront l’orgasme en le caressant lentement, puis en le câlinant pour vous reconnecter avec lui.

Idées de fellations originales

Pour finir, on vous donne deux idées pour développer votre pratique de la fellation parfaite, pour diversifier les sensations et devenir une véritable reine du sexe oral !

Mettre le préservatif avec la bouche

L’enfilage du préservatif est souvent un moment de coupure dans la sensualité entre les deux partenaires et ce n’est pas toujours très agréable.

Mettre un préservatif avec la bouche

La fellation n’était qu’une étape avant la pénétration ? Qu’à cela ne tienne, elle peut aussi être parfaite si vous savez bien enchaîner les deux phases.

En ayant préalablement prévu de disposer la capote à côté du lit, vous pourrez vous en saisir au moment opportun.

Là aussi faites durer le suspense ! Prenez par exemple le temps de caresser le corps de votre partenaire avec l’emballage avant de l’ouvrir : les coins dentelés peuvent griffer légèrement la peau et provoquer quelques frissons…

Pour mettre le préservatif, pincez le réservoir entre vos lèvres en vous assurant qu’il est dans le bon sens, puis déroulez-le le long de son sexe avec les mains. Vous pouvez suivre le mouvement avec vos lèvres en accompagnant sensuellement la manœuvre !

Jeux de sensation dans le noir

Si vous avez quelques difficultés avec l’idée d’être regardée pendant que vous lui faites une fellation (ou simplement pour varier les plaisirs), vous pouvez envisager de lui bander les yeux.

Ce sera l’occasion de vous lâcher complètement et de laisser de nombreux moments de suspense !

fellation avec des glaçons

Vous pouvez aussi en profiter pour le surprendre avec quelques jeux de sensations, comme en le caressant avec une plume… Ou en jouant avec le froid ! Dans ce cas, il vous faudra prévoir une boisson très fraîche pour vous rafraichir ou glisser un petit glaçon dans votre bouche.

Voilà ! Prendre son temps, varier le rythme et les méthodes, connaître l’anatomie masculine, jouer sur la surprise et ne pas hésiter à exagérer la sensualité de vos mouvements… Vous savez tout ce qu’il y a à savoir pour faire la fellation parfaite !